La vie à la campagne

Maisonnette castorama

Ca fait maintenant 2 ans que j’ai déménagé à la campagne. J’habite maintenant dans un village de moins de 1000 habitants. Dis comme ça, on peut croire que c’est énorme, mais en fait, pas vraiment.

Sur le principe, j’adorai l’idée… De grands espaces, de l’air pur… Un jardin immense… Et aussi une grande maison….

Au bout de deux ans voilà la conclusion 

On pourrait croire qu’on peut se balader sur demande, que ce soit à pied, à vélo, à cheval ou autre. Les gens roulent comme des dingues sur les routes de campagne, le maire ne voit pas l’intérêt de faire des trottoirs accessibles… À chaque fois que je sors de chez moi à pied, je manque de me faire renverser avec les enfants… Donc, le matin, je dois prendre la voiture pour les déposer à l’école, c’est moins dangereux. 

Les gens prennent plus le temps de dire bonjour, de sourire et de discuter en déposant leurs enfants à l’école. Les gens sont pressés, car ils ont de la route pour aller au boulot, c’est la course pour tout le monde !!!
Enfin, rien de mieux que ne pas entendre le bruit des voitures, ou des voisins qui parlent vivement, ou écoutent la TV trop fort. En effet, à la campagne, c’est généralement un calme permanent dont vous pouvez profiter pleinement, notamment quand le soleil se couche. Sauf quand on a le TGV. Il est assez loin même très loin, mais parfois selon le temps, on a l’impression que c’est au bord du jardin…
Tout (resto sympa, Mango…) est à 30 minutes de voiture minimum… Pas de distributeur, pas de pharmacie, moi qui avais l’habitude de tout faire à pied, je n’arrive pas à m’y faire… 
S’ajoute à ça l’entretien d’une grande maison et d’un grand jardin J’ai l’impression d’être prise au piège… Je suis passé de 60 m2 à 180…


Voilà, le bureau des plaintes est fermé maintenant place à ce que j’y ai trouvé…


Activité jardinage avec Lilly
Les enfants en bas-âge s’y sentent généralement épanouis, et ont la possibilité de jouer dehors en permanence, sans nécessairement une constante surveillance. Pas que je les laisse tous seul, mais disons que je ne suis pas sur leur dos à leur répéter de faire attention. Ils peuvent se salir, jouer, courir, et même crier s’ils le souhaitent.

Sans sortir de chez soi, on peut faire tout un tas d’activités : quad, ventrigliss, piscine, jardinage…. Il y a de quoi faire…

Quad dans le jardinOn peut également mettre la musique au volume que l’on souhaite et avec ma fille, on s’en donne à cœur joie. On peut danser et sauter partout sans déranger qui que ce soit !!
En une heure, je suis à Paris. 


On a des paysages de dingue rien qu’en regardant le jardin… Des couchers de soleil, des arcs-en-ciel… 

Les saisons au jardin
Je suis à 20 minutes du boulot et sur cette route il n’y a jamais personne… Les bouchons, moi, je ne connais plus ;)

J’ai la chance d’être dans un département, certes rural, mais avec des acteurs culturels très présents et avec un patrimoine historique riche!! Il y a donc toujours quelques choses à faire… (Si on a une voiture ;)) Des Châteaux (Fontainebleau, Vaux le Vicomte, Blandy-les-tours) des salles de spectacles (les 26 couleurs, la scène nationale de Sénart…). Nous avons également un environnement naturel incroyable avec la magnifique forêt de Fontainebleau
Chateau de Vaux-le-Vicomte vue du cielChâteau de Blandy-les-ToursChâteau de Fontainebleau

Et je réfléchis de plus en plus à faire un potager dans le jardin et proposer à l’école maternelle de mon village et de leur laisser un accès libre afin de créer des ateliers rentrant dans le programme de sensibilisation à la nature… 

Conclusion, si je ne travaillai pas dans un milieu rural également ça serai beaucoup plus facile pour moi… Mais quand je vois évoluer mes enfants, je me dis que je dois arriver à passer par-dessus les contraintes pour leur bonheur… Et je sais que je vais trouver mon équilibre, il faut juste laisser le temps au temps…
Alors dites-moi, vous êtes plus ville ou campagne ? 

Commentaires

  1. Et la joie de se faire livrer un chinois? Ici trop loin😣
    Mais nous avons fait le choix de la campagne pour nos futurs enfants (arrivés depuis...) avec le sentiment qu ils seraient plus en sécurité, plus protéger qu en ayant tout à leur portée sans possibilité de filtrer. On en est pas encore là. A voir dans le futur ce que ça donnera. Une chose est sûre, je les entend déjà me dire "maman tu m emmènes à la piscine, au cinema, à la danse..."
    D un point de vu plus personnel, et pratico/pratique, comme toi j'aimerais travailler plus en ville afin de pouvoir équilibrer avec la vie privée à la campagne...un jour peut-être?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui un jour mais du coup c’est pas évident de trouver du boulot...

      Supprimer
  2. Coucou, pour moi incontestablement campagne !! Nous y avons emménagé il y a 4 ans, nous n'en pouvions plus de l'insécurité, du voisinage direct insupportable, de la circulation, des gens en général ! Nous ne regrettons pas et profitons de la nature rien qu'avec le jardin effectivement. Bon nous sommes un peu mieux desservis en matière de commerce (nous avons la pharmacie ;)) mais prenons tout de même la voiture pour y aller car nous avons opté pour une maison en sortie de village. Par contre même problème au niveau de l'arrivée des véhicules dans le village et la surveillance des enfants... Il est vrai que les temps ont changé, on ne se dit plus bonjour. Il m'arrive de le faire encore seulement si je le sens, c'est devenu grave mais il faut le sentir maintenant avant d'oser ouvrir sa bouche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui pareil, ma vie sociale d’avant me manque parfois mais la par exemple j’avais les neveux pour quelques jours et de les voir s’éclater dans le jardin ça me donne confiance pour mon adaptation ;)

      Supprimer
  3. Je connais les deux pour habiter à l'année très près d'une ville moyenne du Sud Est et la campagne la vraie où je passe le mois d'août. J'aime beaucoup aussi mais je reste plutôt ville pour tous les avantages quelle procure et surtout la proximité des services (pensez au lycee des enfants, parfoit ils sont pensionnaires à la campagne ) En résumé : vive les vives moyennes où l'on peut aussi avoir maison et jardin . Bonne continuation à vous et bonne chance dans votre nouvelle vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ça serait l'idéal... C'est vrai que je n'ai pas encore pensé au lycée... J'ai encore un peu de temps pour ça mais le problème va se poser...

      Supprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés