La propreté chez le jeune enfant

La propreté chez le jeune enfant n’est pas une question d’âge. Il peut être propre à 18 mois comme à 30 et pour la nuit, ça peut même tarder un peu plus. Surtout, il ne faut pas s’inquiéter ni mettre la pression sur l’enfant et encore moins sur vous-même. Quand nous devenons parents, nous nous mettons une telle pression pour que tout soit parfait et encore plus lorsque c’est le premier. Alors voici quelques clés…

enfant de dos sur un pot

 

Quand l’enfant est prêt

Il y a des signes avant-coureurs qui vous annoncent que votre enfant est prêt comme par exemple s’il sait monter et descendre les escaliers sans aide. Cela prouve que ses sphincters sont suffisamment matures pour qu’il soit en mesure de les contrôler.
Il y a des signes aussi au niveau de son comportement s’il vous signifie de lui-même qui faut changer sa couche ou qu’il veut aller aux toilettes.
Cependant, là, c’est purement théorique. Chaque enfant est différent. Parfois, un des signes suffit et pour d’autres, seul le signe des escaliers est présent alors surtout faites-vous confiance et soyez patient.

Les 3 étapes vers la propreté

  1. Commencer l’apprentissage : Parler du pot, expliquer, prendre son temps
  2. En plein apprentissage  : On se motive, on reste patient et on soutient notre petit loup !!
  3. La fin de l’apprentissage : Les accidents sont toujours possible mais on reste positif !!
Ici, nous en sommes à l'étape 1 !!

L’apprentissage de la propreté : en pratique

Pour ma fille, cela est allé très vite !! Elle était prête, non pas au moment de monter ou descendre les escaliers, mais un peu plus tard. J’avais fait un premier test vers 18 mois, mais sans pression. Elle m’a fait comprendre rapidement que ça n’était pas le bon moment, j’ai retenté 6 mois plus tard. Une semaine d’habits légers (quasi-nu en fait) et c’était réglé pour la journée et un mois après elle était propre, nuit et jours.
J’ai essayé avec mon fils, mais ça n’a pas fonctionné. Chaque enfant est différent. Pour mon petit loup, il a l’air d’être moins pressé, d’ailleurs, il se sauve lorsqu’on doit le changer.
couche a l'effigie de carsJe profite donc de ça pour tester la méthode Huggies qui a mis en ligne plusieurs outils pour faciliter cet apprentissage et plein d’informations vraiment utiles. Vous trouverez des articles précis sur les étapes et des outils tels que le mémo récapitulatif des étapes à suivre.
C’est donc partie pour la première étape vers la propreté avec Huggies qui dans le cadre d'un partenariat proposé par Parole de Mamans m'a offert un kit complet. 


Nous avons donc pour commencer : 
  1. Des culottes d’apprentissage Huggies Pull-Ups que Max va pouvoir remettre et enlever comme il le souhaite. Leur indicateur d’humidité permet à l’enfant de comprendre la différence entre « être sec » et « être mouillé » : quand le motif disparaît, l’enfant sait qu’il est temps de se changer !
  2. Un pot et des gommettes à coller à chaque fois qu'il allait dessus... 
  3. Une fiche explicative des étapes à suivre.
disposition d'un pot, de couches et de stickers

Il s’agit surtout pour cette première étape de faire découvrir les culottes d'apprentissage, le pot avec lequel il est déjà un peu familiarisé et les accessoires…
 
À bientôt pour la seconde étape…

Commentaires

  1. Bonjour, je viens de tomber sur ton article ! Je sais que ce qui a marché pour mes loulous c'est d'avoir mis leurs prénoms sur leurs objets. Avoir identifier ce qui est a eux les a rassuré. La méthode des couches avec détecteur d'humidité à l'air pratique. Méthode à tester pour mon dernier !! Merci :)

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés